Femmes enceintes : votre bébé est en danger

Dans les prochains mois, je vais écrire plusieurs articles en lien avec le DU que je passe actuellement en nutrition.

Premièrement, pour ma clientèle. Même si aucun d entre eux n a accès à mon blog, le code de la santé publique depuis Hollande a fait de la prévention un axe majeur de notre métier.

Deuxièmement, parce qu’il faut que je révise ( et je vous dis pas c est assez complexe malgré je trouve mes excellentes bases en matière de nutrition.)

Troisièmement, parce que certains mots font peur. Quand on fait peur aux gens, les gens réagissent !

Cet article que vous lisez sera composé d un premier état des lieux et suivi d un deuxième article pour les gens normaux afin de combler leur déficit grâce à des recettes simples que j ai testées et approuvées .

Comme je disais à notre professeur hier ( oct 2018), le problème d un patient c est le concret. En nutrition, le patient veut qu on lui traduise le langage scientifique alimentaire en recettes simples et bien conçues.

A cette fin, je vais tacher de revoir chaque article publié depuis 3 ans et vous mettre une critique santé.

Comme dirait une confrère que j admire :  » on met les gens au courant, après les gens font ce qu ils veulent ».

***

Une alerte santé entendu pendant mon DU fut  » un gramme d iode en moins c est un index du QI en moins ».

Bien évidemment c est une image afin que vous femme enceinte, vous compreniez que votre bébé est en danger à cause d une mauvaise information de vos gynécologues.

S il vous plaît, allez dès demain chez votre gynécologue demandez une supplémentation en iode.

L iode est indispensable à la formation du cerveau de votre bébé et s il est déjà en déficit dans la population française(1), il l est plus encore chez les femmes enceintes qui ont une interdiction de consommer des coquillages crus ( c est dingue le nombre de recommandations santé que je ne suis pas moi même). En effet, les coquillages crus peuvent transmettre certaines bactéries.

Il est donc nécessaire de supplementer en plus de votre alimentation diversifiée en iode afin que le développement de votre bébé se fasse bien.

Et oui, nous désirons toutes un bébé en bonne santé, plus intelligent que celui du voisin et épanoui.

Vous aussi je suis sure !

Qu entraîne un déficit d iode chez le bébé ?

  • Des troubles neuropsychiatriques
  • Un syndrome d hyperactivité
  • Une hypothyroïdie
  • Des troubles du développement intellectuel
  • Des troubles de l attention

Et chez maman ?

Les troubles ( attention pas chez la nullipare c est à dire la femme sans enfant) apparaitront au pourtour de la ménopause et pourront se traduire par des nodules de la thyroïde (1).

Les nodules ne sont pas toujours cancéreux mais c est toujours effrayant d en avoir et cela demande un suivi très régulier.

Comment expliquer ce déficit en iode ?

De manière simplifiée quand vous tomber enceinte, votre bébé développe chaque fonction une à une. La thyroïde se développe pendant les 2 premiers trimestres ce qui signifie que son cerveau qui a des besoins en iode et qui lui se forme pendant le premier trimestre ne l obtient que de maman. Cette dépendance aux hormones de maman est dependante de l iode circulante chez la mère.

Or au cours de la grossesse, l activité thyroïdienne augmente et donc la mère a elle même besoin de plus d iode.

Ce serpent qui se mord la queue sur une population française déjà en déficit entraîne une carence en iode.

Quelle est la posologie ?

100 à 200 yg/jour (1) malgré que les recommandations d apports en iode par l alimentation soient de 200 a 300yg/jour.

Quelle marque et quel prix ?

Il faut demander en pharmacie ou boutique bio de l iodure de potassium.

Combien de temps ?

Dès l annonce du test positif jusqu’à la fin de l allaitement

Y a t il des contre indications ?

Aucune. L allergie a l iode n existe pas ( je suis la première étonnée mon compagnon faisant de grave crises d asthme soit disant à cause de l iode quand on approche de la mer).

Et le fait d avoir un problème à la thyroïde n a pas d influence sur la supplementation en iode car ce qu on veut nourrir c est votre bébé.

Jusqu’à quand ?

Dans l idéal, tout comme vous prenez déjà B9, et Tardyferon, vous prendrez l iode tout au long de votre grossesse et de l allaitement de votre bébé.

J espère que demain vous passerez le message et qu avec un effet boomerang vos gynécologues prendront conscience du danger.

Sources :

DU nutrition et micronutrition de Dijon

(1) vers une supplémentation en iode au cours de la grossesse ? Pratique de la nutrition n19 juillet à septembre 2009 carole Emile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s