Minimalisme en cuisine

le

Mon ordinateur me refuse l’accès au site mamanminimaliste.com mais l’auteur Mino Rakotozandriny a fait un excellent ouvrage sur le sujet qui pourrait s’apparenter à un guide plus qu’à un mode d’emploi. A le lire, vous aurez envie d’explorer tous les autres thèmes aussi n’est il peut être pas nécessaire de dépenser 15 euros pour l’acheter.

Personnellement, je l’ai acheté et lu en 2 jours. Il a une mini valeur émotionnelle étant donné que c’était un des rares matins en amoureux qu’on passait avec mon chéri qui m’a fait découvrir le ptit déj Mc do. Autant vous dire que je suis assez fan. ^^

Avant lui, j’allais rarement au Mc Do maintenant… et bah j’apprends à aimer cela. loool CBO, Big Tasty, Royal Bacon ont mes préférences. Quant on y pense c’est triste que je trouve cela bon.

Je me suis mise à aimer le Mc Do pendant ma première grossesse. J’ai toujours écouter mon cerveau. Il me dit  » mange, je mange  » il me dit rien, je mange rien. Par exemple, sur le 42 km du MDS il n’a cessé de me dire  » spaghettis bolonaise «  : pendant 42 km, il me répétait cela en boucle… Autant vous dire que je me suis régalée de mes spaghettis en terminant l’épreuve ( spaghettis deshydratés Vieux Campeurs loool ). Ma mère ayant un frigo  » yaourt, tomate, poulet  » mon régime alimentaire n’était pas très très varié et je devais rusé pour y apporter un peu de complexité. Mais de tous mes apports alimentaires, celui qui me faisait le plus défaut chez mes parents, c’est la viande rouge. Et mon cerveau l’avait bien compris. Les envies de fraises je ne connais pas. Par contre, les envies de burgers bien dégueulasses oh oui.

La deuxième grossesse, c’était piment et cornichons… J’ai pas encore trouvé l’explication. Une idée ?

***

Qu’est ce que le minimalisme ?

Le minimalisme est un courant qui a envahit la toile et le Monde avec la folie du rangement qui permet d’apprécier le peu que l’on a car c’est sa valeur à nos yeux qui compte. Les minimalistes extrémistes ne possèdent que ce que contient un seul et unique carton de déménagement. Ils se satisfont de ce qu’ils ont.

C’est un refus du consumérisme ambiant dont on est abreuvé avec les magazines, la télévision… Et parce qu’on nous a facilité la vie avec le crédit à la consommation. Y. bosse dans la vente, quand il m’explique que des chomeurs ou des sans emploi veulent acheter le dernier Iphone en 10x je suis choquée.

En tout cas, c’est un courant de vie qu’il m’a été donnée d’apprécier théoriquement parce que mon cheminement personnel m’y a conduit.

Est ce que vous vous représentez 30m3 ? multiplié par 2… vous avez le volume de notre premier déménagement. Après tri. Maintenant représenté vous 30 m3 bien tassé c’est le deuxième déménagement après Kon Mari… On a souffert.

J’ai une énorme reconnaissance envers mon voisin qui m’a aidée après le départ de tous.

Dans la famille, on m’a toujours comparée à ma grand mère. Cette dernière conservait tout. Du papier cadeau, du papier PQ, des assiettes, des journaux… tout vous dis je. Elle avait probablement énormément souffert de la privation pendant la guerre et cela avait laissé des stigmates si bien qu’elle amassait les échantillons et donations mais finalement, elle était toujours habillée pareil. Je l’ai toujours vu avec les mêmes habits, les mêmes bijoux, les mêmes odeurs…

Petite, j’amassais de la même facon. On m’offrait des cadeaux, je conservais religieusement le papier cadeau pendant des années attendant qu’il puisse resservir. On m’offrait un carnet, je le conservais attendant le jour où il aurait une vie propre. On m’offrait une peluche, elle rejoignait la montagne de peluche que j’avais déjà. Etc… Ma mère appelait cela ma caverne à babioles.

J’adorais les objets décoratifs, les babioles en tout genre. Deux de mes tantes habitent une vraie petite maison  » de poupées  » que j’adorais petite voir tellement c’était magique. Je voulais la même chose.

Et la petite fille a grandit… Et elle a vu ce que c’était de faire le ménage, le repassage… etc.

Je raconte souvent cette anecdote à mes patients qui croient menacer leurs enfants  » j’arrête de repasser « . Ma mère nous a fait le coup un jour. On l’a regardé et on lui a dit  » on s’en moque « . Ce n’était pas un manque de respect juste qu’on avait jamais constaté de différence avec ou sans repassage. Donc si elle voulait arrêter ca ne changerait rien. Et effectivement, ca n’a rien changé.

Je n’utilise aujourd’hui le fer à repasser que pour les perles de mon fils. loool Et je me rappelle encore l’air ahurie de ma belle mère quand je lui ai dis que son fils repasserait lui même ces chemises qu’il était strictement hors de question que je le fasse. Elle avait l’air choquée.

Enfin, revenons à nos moutons… Je disais. Il fallait donc que je trouve un équilibre entre ce que j’aimais et ce que je voulais.

J’aime les appartements et maisons coréennes dans les films type la demeure de Secret Garden. Epurée, dégagée, fraiche. Le noir, le gris, le blanc… Je n’aime pas les meubles en bois, je n’aime pas l’ancien. J’aime les maisons comme celle de ma belle soeur où chaque chose à sa place et est rangée correctement.

Le comble quand on voit la mienne qui ressemble au chalet de montagne que je voulais petite.

Et ce que j’apprécie c’est qu’en rentrant chez moi, je me dise  » ouf, à la maison « .

Sauf que voilà… J’ai de très très très gros problème avec la notion de jeter, passer à autre chose…

Ce qui fait que j’ai suivi la méthode Konmari avec joie.

Et puis, y a eu Maman Minimaliste. Une phrase m’y a interpellée… Quelque chose comme Combien sommes nous a avoir des stock de nourriture jamais utilisé, qui attendent juste de l’être ? Et qu’on va racheter pensant ne pas en avoir ?

Cette semaine, le compte courant affichait 2 euros.

Il était temps de méditer sur cette question.

PHASE 1 : sortez toutes vos provisions et mettez les sur la table.

PHASE 2 : trouvez des recettes pour les utiliser.

PHASE 3 : ne pas refaire de stock de nourriture lors des prochains achats.

J’ai du coup décidez de procéder selon ces 3 phases que j’ai noté sur le bullet. Cela me paraissait le plus intelligent pour remédier à deux problèmes : l’argent et les stocks ( qui rappelons le peuvent périr ).

Donc les prochaines semaines, je ne réviserais pas le CAP cuisine ni Patisserie mais j’écoulerais le stock ^^

***

Et chez vous, c’est comment ?

Plutôt rangée ou débordée ?

Plutôt minimaliste ou consumérisme ?

Plutôt stock de guerre ou rien à manger ?

Bon fin de dimanche à tous,

Ayan.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Hier le compte affichait -48euros! Le treize du mois! Heureusement j’avais un chèque de 300 euros à encaisser, mais avec la crèche qui doit tomber(100 euros), la cantine 50, la mutuelle80, il reste plus grand chose pour la bouffe. Donc on va tenter nous aussi de vider les armoires.. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ayan dit :

      Ca fait presque un an qu’on vit à découvert. Faut dire le congé mat j’ai rien touché pour vivre. Ca été vraiment dur. Mais les placards c’est magique. Y a vraiment beaucoup de choses dedans lool

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s