Déclics

IMG_1192

La semaine a été très chargée ( urgences, peu dormi, boulot et bonnes résolutions ) aussi je n’ai guère eu le temps de cuisiner ( du moins autant que je le voulais ) mais vous pourrez en apprécier les photos sur les deux articles concernant les livres Cuisiner en candidat libre et 750gr.

Au dessus la photographie de ma participation au concours Grand Frais avec mon Rougail Grand Frais comme je l’ai appelé. Je n’avais jamais fait de cuillère de ma vie et pourtant, j’ai trouvé cela sympa à réaliser. Mes cuillères à soupe chinoise ( Kawa ) ont servi à autre chose que servir la soupe Miso. lol

Vous pouvez retrouver les détails du concours sur : lien.

***

J’ai eu envie de vous parler des déclics. Ne me demandez pas pourquoi mais à l’aube de mes 30 ans, tous mes souvenirs refont surface… les beaux, les moins bons… comme une sorte de bilan ou de crise. Et j’ai eu envie de vous parler des déclics. Ces petites choses qui font que votre vie prend un autre cours. Je ne parle pas des choses négatives ou positives qui l’influencent car là j’en ai en pagaille mais le genre d’électrochoc qui n’arrive qu’une fois et vous fous une sacré claque.

On en a tous connu, non ?

Pour ma part, ma vie a été marquée par plusieurs tournants. Et le premier fut ML. ML c’est la cousine de ma mère, une cinquantenaire avec qui j’ai eu une très longue correspondance ( et oui, c’est obsolète aujourd’hui, mais je suis d’une génération papier ) qui s’est abrégée à la naissance de mon fils comme beaucoup de personnes que j’aimais.

Bull Fighting- Tank

Toutefois, une nuit alors qu’on mangeait toutes les deux et qu’on discutait des hommes… ML m’a appris une chose qui a transformée ma vie de femme. Pour ressituer les choses  : ma mère m’a toujours dit  » embrasses un homme que tu aimes  »  » ne sors qu’avec des hommes que tu aimes «  et à chaque chose qui parlait de sexe à la télévision elle le ponctuait par  » c’est sale  »  » c’est écoeurant « . J’ai grandi avec une image très faussée de l’amour et du sexe ou plus exactement qui ne correspondait pas à ma génération. Je croyais que si je n’attirais pas les garçons, c’était parce que je leur faisais peur ( cliché 1 ), que je devais sortir qu’avec un homme que j’aimais ( qui lui ne m’aimerait nécessairement pas cliché 2 ), et que le sexe était sale ( cliché 3 ).

Alors quand ML m’a dit  » la vie c’est des expériences «  qu’elles soient positives ou négatives, on apprend d’elles. Et  » le sexe est un jeu  » ca été une libération. J’avais le droit de ne pas aimer les hommes avec qui je couchais. Et surtout, je devais m’amuser et jouer. Le sexe était une belle chose saine.

Malgré toutes les erreurs que j’ai pu faire et dont j’ai appris, j’ai jamais regretté ma vie de flirt après ce message.

Le deuxième tournant fut une petite grand mère de 80 ans et quelques en centre de rééducation. Cette dernière que j’essayais désespérément de remonter le moral m’annonce que sa vie a été sans intérêt. Que ce qui l’attriste c’est que rien dans sa vie ne la rend fière. Que rien ne la rend heureuse. Et qu’elle va mourir comme cela sans jamais avoir rien fait de sa vie.

Je peux vous assurer qu’à 19 ans ca vous fout une claque du tonnerre. Qui a envie de mourir et de se dire  » j’ai rien fait de ma vie qui vaille le coup ? « .

Pas moi.

Aussi à 21 ans, j’ai réalisé un des rêves de ma liste : escalader le Mont Olympe. 

En réalité, le mont Mitikas qui culmine à près de 3000 mètres après une randonnée de plus de 5 heures à travers le parc national de Litohoro puis l’escalade à Priona et finalement la nuit glaciale en Refuge C et la fin à être suspendu au dessus du vide sans matériel pour écrire son nom dans un petit livre au sommet.

J’ai été tellement fière. J’ai pu battre la conception de mes parents selon laquelle les rêves ne se réalisent pas, ne sont pas fait pour être réalisés. Le revers de la médaille, c’est que cela m’a donnée une telle confiance en moi que j’ai eu l’homme que je voulais, j’en suis tombée enceinte sans l’avoir ni voulu ni su et j’ai détruit le deuxième rêve pour lequel j’économisais depuis 2 ans. J’en ai versé des larmes pour ce rêve éteint, avorté…

X ambassadors – Jungle

Après il y a eu le 4ème déclic : « Mais regarde toi  »

Mais ce fut aussi une sacré bénédiction et un beau déclic pour moi. A l’époque, je pesais 45 kilos, je portais du 38 voire du 40, je mettais les même éternelles chaussures de randonnées que ma mère m’avait offert à 17 ans, et tous les T shit informes que la terre portent… Le tout pour passer inaperçue, ne pas être vue… submergée par la honte, par la trahison de mon corps, par la peur et l’angoisse qui m’habitait chaque jour…

Et voilà, que j’essaye de séduire le premier homme qui m’attire depuis ma grossesse, mais je m’y prends super mal… Et ma soeur et ma meilleure amie me foutent une claque :  » mais regarde toi.

Les mots de ma soeur ont été une claque en pleine gueule.

Cela m’a fait mal, j’ai pleuré… Mais bordel ce que ca fait du bien aussi.

Après cela, j’ai essayé… de prendre soin de moi.

Je suis rentrée en 3ème année, maquée, déléguée ( c’était dans ma liste de rêves ), major de ma promotion à la fac ( ça c’était pour prouver à mon école qu’ils avaient un système de notations de merde ! ) et mère d’un gamin incroyable. Cette année qui a suivi ce déclic a été incroyable. J’ai recommencé à courir à ma rupture et j’ai commencé le blog  » Le bonheur a porté de pied «  grace auquel j’ai rencontré des tas de personnes incroyables dont Jerem de Geek And Run et Grégoire qui sont les internautes à succès du running aujourd’hui.

Tout cela grâce à une phrase de ma soeur :  » Regarde toi « .

La claque suivante ca été le Marathon des Sables 2015. 

Oui, ca date maintenant… Mais, je me rappelle chaque seconde de cette douleur dans mon corps alors que Philippe me ment. Me dit qu’il reste une heure avant le prochain campement. Je sais qu’il ment mais je veux le croire. Je continue à marcher. Mes jambes ne me portent plus. Cela fait des heures que je marche sans pause… Je ne peux plus… Je commence à me parler toute seule… Un infirmier s’inquiète, je l’envoie bouler gentiment… Il reviendra à la charge quelques heures plus tard. La balise lui indique ma position et à chaque Check Point on sent le regard des bénévoles qui vous demande  » ca va ?  » oui, je vais bien. Que cette nuit se termine. Il est 3h ou 4h du matin quand je prend enfin le comprimé d’Ixprim. On a décidé de dormir seulement 2h avec Philippe. Et quand je me réveille, Philippe ne peut plus marcher. Moi oui, je suis en pleine forme. Dynamique, joyeuse. C’est moi qui le porte moralement sur le reste du trajet comme il l’a fait pour moi la veille. On prend avec nous une japonaise qui veut abandonner. On l’emmène avec nous et on franchit ensemble la ligne d’arrivée ou Grégoire m’a attendue ( son livre est dispo sur Amazon ) c’est incroyable.  On a réussi. On l’a fait. 96 kilomètres. La plus longue épreuve du MDS ( à l’époque en tout cas ).

Cette claque m’a appris qu’alors que tout le monde me disait  » t’y arriveras pas  »  » des gens plus entrainés que toi ont échoué  »  » tu cours que depuis un an  »  ( l’argument de Grégoire pour que j’écrire un livre à succès )  » t’as quel âge ? tu crois que tu vas y arriver  »  » c’est quoi ta VMA ?  »   » et t’es venue toute seule, comme cela ?  »  » t’es cinglée ou courageuse ?  » moi j’ai réussi.

Je ne souhaite à personne de se retrouver avec des douleurs à 10 sur l’EVA, qui font trembler tous ces muscles, que son cerveau lutte, de devoir aller au delà… cet au delà incertain… C’est indescriptible.

Mais bordel, quel sentiment de puissance, de miracle, de fierté on ressent.

Je me sentais invincible.

Comme beaucoup de sentiments qu’on n’exploite pas suffisamment tant qu’il court dans notre coeur, cela a fini par s’estomper.

Nous voici en 2018, je vais avoir 30 ans.

Thinking out loud  – Ed Sheeran

Quand j’étais petite, je voulais avoir 30 ans. Bordel, j’espérais vite les avoir. Je m’imaginais à 30 ans. Sexy, belle, terriblement attirante. Fiancée. Avec un métier du tonnerre. J’aurais déjà publié plusieurs romans. Je travaillerais pour la Cour de Paris comme médecin légiste de renom. J’aurai un appart du tonnerre et je voyagerais à travers le Monde.

Voilà, ma vie à 30 ans telle que je la voyais à 16 ans alors que je dévorais les Anita Black ( mon premier site internet qui a été plagiée par un site de renom aujourd’hui : CONNASSES ! et fermé par MSN après), que je matais 30 ans sinon rien avec Jennifer Garner. Je voulais être cette femme forte, fière, et belle que je voyais toujours dans mes livres quand la trentaine venait.

Aujourd’hui, je dirais que je vais avoir 30 ans. Ma vie a été une succession de montagnes russes dont j’ai su tiré parti à un moment ou à un autre. Je n’ai pas su saisir beaucoup d’occasions ( par manque de confiance en moi et de reconnaissance ). J’ai un homme formidable, deux enfants incroyables. Quand je me lève le matin et que je regarde à travers la vitre, mon café à la main je trouve la vie belle. Je fais un métier que j’aime malgré un gouvernent qui le saccage de mandat en mandat. Je suis heureuse.

JK Reset

La fatigue est là tous les soirs, tous les matins présente. On enchaine les nuits d’insomnie, les nuits à l’hôpital pour l’un ou l’autre, les rendez vous médicaux pour l’un de nous… On se dispute souvent.. pour des raisons à la con.. Aussi parce que je suis du genre à me remettre aussi en question et à savoir que j’au beaucoup de défauts… Je me suis remise au Bullet Journal et autres méthodes positives de management de la vie.

Meaning of You

Et franchement cela fait du bien surtout quand votre voisine vous donne envie de l’assassiner sur le champ pour tapage nocturne.

Lol

Et j’ai lu cette phrase que je trouve magnifique et qui trouve sens comme un déclic :

 » L’une des choses les plus tristes de la vie, c’est de se retourner une fois parvenue à son terme, en sachant que l’on aurait pu être, faire et avoir bien plus «  SHARMA.

Et comme dirait Masuno Shunmyo : chaque jour est un présent car on ne sait jamais quand la fin viendra. ( version résumé du livre )

Et vous, quels déclics ont embellis votre vie ? 

Ayan.

 

 

 

 

 

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai adoré cet articme, même s’il soulève beaucoup de question? Tu parles de comment tu te voyais à 30 ans, mais pas de comment tu te vois maintenant à 30 ans. J’ai cru comprendre que tes enfants ne sont pas du même père(tu parles de séduire un homme post grossesse), je demande parce que c’est le cas pour mes filles. Est-ce que à 45 kg, en taille 38 voire 40, tu te trouvais trop grosse??? Je lutte pour perdre le poids de ma grossesse, un an aprés je n’ai quasiment rien reperdu, c’est dur qd on a toujours été à un poids fixe toute sa vie avant ça.. Et sur un autre sujet, pour le copyright, jutilise l’app grauite watermark que je trouve très bien, d’autant que mes photos sont lourdes et que ça les allègent. Mais je suis pas pro, c’est ce que moi j’ai trouvé de gratuit et de simple à utiliser! xxx

    Aimé par 1 personne

    1. Ayan dit :

      Coucou ca fait longtemps. Je me demandais ce qui arrivait tu publiais plus rien ces temps ci. J’espère que c’était pas les enfants… Comment je me vois maintenant à 30 ans ? Je dirais  » en paix « . Idiot, non ?! Mais c’est vraiment ce que je ressens. Alors non, je ne me trouvais pas trop grosse… lol trop maigre mais j’avais très honte et avant le coup de gueule de ma soeur, je portais des fringues d’avant et pendant la grossesse trop grande pour moi. Si ca peut te rassurer, pour la deuxième grossesse j’ai toujours pas perdu mon poids et retrouver la ligne. Quand mes patientes veulent perdre du poids après la grossesse je leur demande : 1/ ont elles allaitées ? 2/ font elles du sport régulièrement ? ( après la réeduc périnéale ) 3/ savent elles travailler le transverse ? Après je leur explique que le relachement cutané ne se récupère jamais quoiqu’on leur dise dans les magazines. Et ca c’est la loterie. Personnellement, j’ai souffert que ma mère me demande  » t’arrives à te regarder dans une glace ?  » ou des phrases anodines comme cela dont elle ne se rendait pas compte de la portée. Ou d’un ex qui me disait  » t’as le ventre d’une grand mère de 75 ans « . Ce qui est sur c’est que surtout ne tombe pas dans les régimes à la con… c’est danguereux et ton poids fera le yoyo. L’idéal c’est de reprendre une activité physique en douceur. Je me lève depuis une semaine 30 minutes plus tôt pour faire 20 minutes de sport à la maison. Je suis au calme et ca aide. ^^ Merci pour le tuyau

      Aimé par 1 personne

  2. Oui, il fait que je me trouve du temps pour faire du sport, je mange mieux en ce moment, et je fais un peu de sport tous les 3/4 jours, ce n’est pas bcp, maos j’ai pepette #2 qui a une otite depuis un mois et les nuits(et cretains jours) sont rudes! Merci de ton commentaires, il me remonte le moral! Et bouh pour ton ex et ta mère, c’est quoi ces commentaires désobligeants!! Je te réponds à ton email ce soir, là j’ai 10 min je met un nouvel article duc oup! xx 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s