Bucket Food List

DSC00686

Musée de la Minéralogie – Paris

Si vous suivez un peu les tendances  » working  » des femmes ces dernières années, vous avez forcément entendu parler du Bucket Journal en ligne directe avec le  » Morning Miracle  » et autre manière de booster sa journée pour éviter la procrastination.

Comme bon nombre de méthodes  » magiques  »  » révolutionnaires  » et sympathiques j’ai essayé… sans grand succès. Mais souvent elles contiennent des fonds de vérité. Comme le fait que se lever le matin à 5h30 quand votre gamine hurle c’est mieux que de se recoucher après son biberon et se réveiller fatiguée à 7h40. lol Comme le fait que ranger son linge style Tshirt en rang d’oignons ( Konmari ) c’est plus pratique le matin pour choisir ses habits selon son humeur du jour. Ou encore que prendre des notes dans un unique cahier c’est plus simple que d’avoir 50 carnets différents pour noter chaque chose différentes dedans. On ne s’y retrouve plus.

Parmi toutes ces découvertes, il y a la Bucket List : c’est la liste de toutes les choses qu’on veut faire dans sa vie : lien vers le blog d’une jeune femme qui le résume très bien.

De mon coté, les rêves je préfère les vivre ou ne pas y penser. Comme dirait mon oncle, passer un certain âge… ils sont derrière soi et non plus devant. Cela ne veut pas dire qu’on ne rêve plus, juste qu’on devient plus réaliste.

Par contre, la Food Bucket List, j’ai jamais entendu personne qui rêvait d’en faire une. Alors, je me suis dit que cela c’était une liste de rêves intéressants et originaux. Qu’est ce qu’on rêve de manger au moins une fois dans sa vie ? 

***

  1. Une soupe Phô

La soupe Phô est une légende urbaine. Elle cuit pendant plusieurs heures dans les cuisines vietnamienne ( toute une nuit ) pour être servie le matin quand les vietnamiens partent travailler. Comme on vend le bouillon français en cube, on peut acheter le bouillon Pho pour 30 centimes d’euros ou un euros selon le magasin sur Paris ( Ace Market à ma préférence Rue Saint Anne ). Du coup, j’ai toujours peur de me faire arnaquer dans un restaurant vietnamien aussi n’ai je jamais gouté cette soupe et je ne sais pas quel goût elle a. Une ancienne maman ayant adopté un adorable petit garçon me racontait combien les débuts avaient été durs car l’enfant ne mangeait que du riz et de la soupe Phô et qu’elle ignorait comment la faire.

  • De la truffe

Mon grand père adorait les truffes. Et j’ai toujours cru qu’il parlait de truffes au chocolat. Ma grand mère m’appelant ma crotte. Parce que les crottes en chocolat elle adorait cela. Lool Mais apparemment, il parait que les truffes, les vrais, c’est du tonnerre  Cette année j’ai mangé du brie à la truffe… j’ai pas des masses aimé. Mais qui sait.

  • De la queue de taureau

Je vous en parlais , apparemment on la sert en Espagne en ragout. L’idée me semble intéressante ^^ Pas à vous ? 

  • Du crocodile

Ma soeur m’en parlait après son voyage en Australie… 

Au final, j’ai réussi à en trouver en France. Il parait qu’à Chang Mai on peut en trouver aussi facilement. 

  • De l’oursin

Beaucoup de mes patientes de 50 ans et plus me vantent les miracles gustatifs des oursins. Comme quoi ce serait un met extraordinaire. On trouverait d’excellents oursins à La Grande Epicerie de Paris au rayon Poissonnerie. Aussi je me dis qu’un jour une visite s’imposera. Mais l’appréhension de le manger cru me tiraille encore.

  • Du serpent

Le premier a m’avoir parlée de serpent c’est mon père. Je crois qu’il en a mangé pendant son séjour en Guyane si mes souvenirs sont bons. Et je me rappelle qu’à l’époque, je voulais grave en manger aussi. Sur Arte, j’ai découvert que le Vietnam et le Cambodge en faisait en 3 versions : shot de sang de serpent, serpent grillé et serpent en ragout. Il parait que c’est très particulier mais ça donne envie non ?

  • De la crevette bleue

Toque Chef expliquait que c’était le neck plus ultra de la gastronomie. Les crevettes préférées des chefs. Pour ma part, je les connaissait du marché de Chang Mai mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y gouter. Il faudrait faire le marché de nuit tous les soirs pendant presque un mois pour arriver à bout de toutes les cuisines de rues de la ville. Krabi a aussi un très beau marché de nuit avec des spécialités de la mer extraordinaires.

  • Du poisson du marché Tsukiji

Je n’aime pas la mer. Elle me fait peur. Ce que je préfère c’est m’asseoir au bord d’un ponton, les jambes dans le vide, et regarder le soleil ou la lune se refléter sur les vagues. Ca c’est magique. Et ce qui me fait rêver depuis quelques temps c’est le grand marché de poissons et crustacés du Japon. Le plus beau, le plus grand. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s