CAP cuisine?

IMG_8968

Pendant que Leeroy dort, je m’attaque à la lecture  » indigeste  » des 1300 pages du livre Référence Cuisine qui prépare au CAP Cuisine. Autant vous dire, c’est atroce !!! Plus j’avance, plus j’éprouve un immense respect pour les cuisiniers dotés d’un CAP.

La rigueur et la complexité des recettes expliquent peut être la sévérité des chefs vis à vis des personnes amatrices comme moi.

P. était très étonné d’apprendre que je ne faisais jamais deux fois la même recette. Je teste énormément de recettes du Monde, de goûts différents, de produits peu commun…

A 7 ans, j’ai eu la chance d’aller dans un hotel de luxe à l’Ile Maurice. Mes parents étaient térassés par une diarrhée atroce. J’étais décue parce que je voulais manger au restaurant, et que je ne pouvais pas comme on me l’avait promis. J’ignore trop comment je me suis retrouvée seule dehors dans cet hotel à voir le barbecue installé dehors. Intriguée, j’ai demandé ce que c’était, le cuistot m’a expliquée qu’il s’agissait d’un steack de Cerf. J’adore Bambi, alors j’ai demandé à gouter. Je me souviens de cet immense morceau de cerf et d’avoir trouvé cela délicieux quand le cuistot m’a demandée ce que j’en pensais.

Le soucis a été que ma mère m’a répétée maintes fois que c’était dur, que c’était du gachi de faire des innovations. Alors dès que j’ai pu gagner ma vie, j’ai essayé…

Dire que ca réussit toujours, non ! Soyons honnête. J’ai appris à lever des filets de poisson l’an dernier sur le marché. Le poissonnier m’a expliqué comment vider mon poisson aussi. J’ai appris à farcir une volaille que récemment. J’ai cuisiné du lapin au cidre pour mes beaux parents que pour la première fois et j’ai pas eu le courage de prendre un lapin entier tellement j’avais peur. Alors je teste par petite touche. J’apprends aussi ce que j’aime ( la poire de steack, l’aloyau… ), ce que je n’aime pas ( les couteaux, la datte cuite…).

Par exemple, on a tous unanimement détesté ma recette  » Boulettes de Bœuf au jus de dattes  » tiré d’un magazine.

IMG_8973

Mais faire des tests culinaires c’est apprendre des gestes et aussi découvrir ce qu’on aime. Je cuisine à la perfection ( sans me vanter ) la cuisine asiatique ( japon, corée et surtout chinoise ). Mais la cuisine francaise est probablement la plus dur que j’ai eu à cuisiner dans ma vie tant elle est complexe.

P. nous disait qu’il a ouvert son restaurant sans expérience et c’est vrai que cela force le respect. J’ai envie de tenter l’expérience. De ce qu’il nous disait, l’ouvrir lui a couté 20 000 euros. C’est abordable. C’est faisable si on économise jour après jour… P. a un énorme talent. Comme il est rigoureux, il fait des choses incroyables.

Mais si on veut tenter cette expérience, on s’est dit qu’il me faut un bagage… une rigueur… un côté commercial que je n’ai pas parce qu’on ne me l’a pas appris dans mon métier. Le CAP cuisinier c’est beaucoup de commerce, de gestion des stock… Et de techniques.

Alors, le CAP patissier, je me redonne un an pour tout apprendre… et le CAP cuisinier, deux ans. Parce que quand vous regardez la rigueur, la complexité des recettes, il me faudra au moins deux ans pour tout maitriser et ne pas faire de faux pas. Les témoignages sont variables sur les reconvertis. Certains parlent de chefs respectueux d’autres méchants exprès. Je me connais. J’ai un sale caractère. Et je pleure facilement si je suis humiliée. J’ai aucune envie de connaître cela. J’ai pas envie non plus de finir avec 12/20.

Je vise toujours d’être meilleure que les autres.

Et je me rétame souvent. lol.

Pour ceux qui se lancent dans cette aventure, un mix des témoignages fait pensé que le CAP patissier est plus facile à obtenir, le CAP cuisine plus dur mais facile à obtenir en 8 mois avec la moyenne.

Pour préparer les deux, j’ai pris un carnet spirale Oxford que j’ai fiché par mois. Un mois, les produits de saisons listés par catégorie ( poisson, crustacés, légumes, fruits ) , une fiche recette dessert ( sachez que le CAP cuisinier y a beaucoup beaucoup de dessert à maitriser qui appartiennent au CAP patissier ! Si vous pensiez évitez la brioche ou le feuilletage vous vous faites des idées !!! ), une fiche recette plats/entrées. Chacune de ses pages à des recettes de saisons à faire avec le numéro de la fiche à maitriser et la page du livre.

Après toutes les semaines, il n’y a plus qu’à piocher une ou deux recettes de chaque et à tenter de maitriser chaque technique s’y référant. ^^

Ca laisse aussi la liberté de ne pas se donner trop de contraintes.

Ayan.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s