CAP Cuisine

Les cours et moa.

Il faut savoir que je passe en moyenne 2 à 3 formations professionnelles par an [ pour mon métier ] et que j’apprends avec ou sans formation une nouvelle langue chaque année [ autant dire que je suis nulle en langue, mais que voulez vous j’aime cela ! ] ainsi que des broutilles qui s’apparente à des passions temporaires mais enrichissantes. Tous les domaines y passent et suivent mes envies…

Ma première passion ca a du être l’Egypte… Mon 5/20 dans cette matière en sixième m’a tellement énervée que j’ai gardé ma passion pour ce pays que me contait mon grand père mais sans plus jamais relire vraiment de livres dessus avant d’en écrire un ouvrage de BitLit.

Puis, il y a eu les chevaux… Je révais d’un Haflinger aussi j’ai du écrire 5 classeurs que j’ai du jeter à mon deuxième déménagement malheureusement. Dedans il y avait tous mes rêves d’enfants de monter des centres equestres de réabilitation de chevaux… à réabiliter les humains il n’y a qu’un pas.

S’en est suivi maintes passions comme la criminologie, la medecine légale, les dérives adolescentes, la violence aux femmes… on appellera cela les années noires.

Quand j’ai eu mon enfant, il y a eu l’époque  » femme enceinte et bébé  » où tous les magazines sur le sujet y passait, tous les livres aussi… et puis, j’ai repris la course à pied… J’aime courir… J’ai adoré faire le marathon des sables et toutes les compétitions que j’ai faite. Encore aujourd’hui, si je n’avais pas eu à vivre des changements professionnels et personnels douloureux, je serais dehors avec mes baskets à courir monts et montagnes. Pour le moment, c’est une passion dans un carton… comme les sports de combat que j’ai arrêté après une aggression sexuelle… un sport est un sport mais il ne vous aidera pas toujours à faire face à la réalité.

Et puis, il y a eu la cuisine.

Cela a commencé grace à la Banque qui m’a offert pour la naissance de mon enfant un abonnement. J’ai choisi la cuisine. Je les ai dévoré pendant presque deux ans à les lire et à tester certaines recettes en étudiante fauchée que j’étais. C’était le magazine Saveurs que je lis encore de temps en temps. Après, j’ai eu la chance une fois diplômée d’avoir suffisamment d’argents pour essayer des recettes, tester des saveurs… et la chance aussi d’avoir mon fils et mon homme comme cobayes volontaires.

Je ne suis pas sure que j’aurai survécu si mon homme était difficile, malade, ou intolérant à quelque chose. La plupart des choses qu’il n’aime pas ou que mon fils n’aime pas, je les cuisine quand même. Généralement, en douce et ils en mangent tous les deux. Même si ma bonté d’âme fera que je ne leur ferais pas tout de suite des bulots…

En fait, je crois que ma passion de la cuisine vient de ma frustration.

Ma mère est vraiment une excellente cuisinière. Mais au quotidien, notre frigo était vide, ou remplit quasi exclusivement de yaourts et de tomates et de poulet. Le poulet toujours préparer de la même facon, le saumon aussi… Bref, moi, j’aime pas manger deux fois la même chose. Alors c’est petit à petit d’abord pour mon fils à qui je préparais des purées maisons, puis pour moi, que j’ai commencé à apprendre. A lire. A mémoriser.

Et quelque part, aujourd’hui encore, c’est toujours chouette quand ma mère ou ma soeur viennent chez moi et repartent si elles ne mangent pas sur place avec un doggy bag et qu’elles apprécient.

Ma mère a toujours eu peur d’innover quand elle invite quelqu’un alors que moi c’est tout le contraire, je crée comme ma tante des recettes spécialement quand j’invite… même si je dois foirer comme l’avant dernière fois que j’ai eu mes beaux parents à manger.

On ne mentira pas, si les livres aident beaucoup, regarder parfois des vidéos youtube en cuisinant ou des rediffusion de Top Chef etc… ca aide à connaitre les coups du chef, les petites astuces et les associations de saveurs…

Mais il reste encore beaucoup à apprendre.

C’est pour cela, que je me suis inscrite à la formation gratuite MOOC. La première ayant débuté la semaine dernière permet de reprendre les bases de la cuisine. La deuxième débutant en décembre reprendra les bases de la patisserie.

La formation se fait exclusivement sur internet avec le forum et les vidéos. Les documents PDF sont très bien fait et en couleurs. Une préparation intéressante je pense à qui veut passer ou envisage de passer le CAP cuisine au moins pour connaitre là ou il lui reste des progrès à faire.

Une attestation en cas de plus de 70% de bonnes réponses à tous les quiz vous sera remise et vous permettra d’attester que vous avez des bases.

Les autres formations à venir concerneront les entrées, les plats et les desserts de ce que j’ai compris.

Pour avoir déjà fait des formations e learning pour mon travail, celle ci est la mieux concue et mes anciens profs devraient investir dans ce genre de système. Vous avez des vidéos, un forum, un défilement vertical des chapitres et horizontal des sections de cours. C’est plutôt chouette.

Inscription sur mooc.afpa.fr

Ayan.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s