Octobre… le mois de la Chine

Et voilà, nous quittons la Corée du Sud pour la Chine suite à l’épuisement de ma pate de soja, ma pate de piment coréenne et le peu de possibilités que j’ai ces temps ci à monter sur Paris me rendre à Ace ( j’ai une préférence pour Ace par rapport à Kmark car il s’y trouve moins de  » francais blancs « … et j’ai alors l’impression d’être vraiment en Corée ) : les prix sont aussi plus raisonnables.

Pourquoi la Chine ?

La Chine, le quartier chinois, ca doit être avec la cuisine Créole les premières cuisines que j’ai rencontré enfant. Ma mère faisait de la cuisine francaise à base de pot au feu, boeuf bourguignon et blanquette de veau quand j’étais enfant… et quand nous sommes allée à la Réunion, nous avons mangé dans un bouiboui chinois de la langue de cochon dont je me rappelle encore le séjour en voiture, le gout sur la langue… Ma mère se rendait fréquemment porte de choisy et j’adorais ce Monde différent du mien où malheureusement on me regardait différemment parce que j’étais blanche au milieu de population noire et jaune. Je peux me souvenir de toutes les disputes de mes parents qui conduisait à se rendre dans ce restaurant chinois à Boulogne Billancourt qu’affectionnait mon père…

Mais pour beaucoup de francais, cuisine chinoise = cuisine bas de gamme.

Et puis, le racisme envers les asiatiques est très présent comme me le faisait remarquer un patient japonais. Et peu écris dans les médias, tout comme les aggressions envers les musulmanes… Ca doit expliquer pourquoi je ne supporte pas les médias télévisés qui ne parlent pas vraiment du peuple francais puisque l’échantillon de ce peuple là est dans ma clientèle… Il est noir, jaune, creme, blanc, rouge… Bref, y a de tout et il n’en reste pas moins francais pour autant avec sa culture et son origine propre.

Du coup, j’avais envie de découvrir cette cuisine que je n’ai toujours apercu que dans les restaurants asiatiques et que moi même je n’ai jamais vraiment faites.

En sachant que les frontières entre Vietnam et Thailande dans la cuisine chinoise sont très minces. Et encore je ne parle pas de Macao qui partage sa cuisine avec les portugais… La chine c’est une cuisine très riche et chaque livre qui se veut  » ouvert  » et qui en parle ne fait probablement que l’effleurer. Quant aux restaurants asiatiques, il y a tout à parier qu’ils ne font que les repas que les blancs veulent y manger car beaucoup de plats que j’aime ne sont pas à la carte de ces restaurants soient disant  » chinois « .

Alors voilà, depuis le 1er octobre je ne fais que des recettes chinoises.

Ayan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s