Passer le CAP patisserie ?

Passer le CAP Patisserie ?

Est ce une bonne ou une mauvaise idée ?

Depuis que j’ai écris le brouillon de cet article, j’ai eu l’occasion d’en discuter avec mon homme qui me dit de tenter le coup. Je pense que pour lui tout est bon pour que je m’améliore et fasse les gateaux qu’il veut manger ou encore pour mon fils qui lui est devenu très imaginatif et exigent ( il a inventé le boeuf au sucre ? vous connaissez… moi je découvre lol  » attention maman, avec une pincée de sel  » ).

Alors loin de moi l’envie de changer de métier.

Pour deux raisons : manque de temps et j’adore mon métier.

Par contre, la loi autorise de faire des activités annexes et mon code de déontologie me permet de pratiquer une autre activité professionnelle. Du coup, j’aurai bien fait de la vente au particuliers de plats cuisinés à emporter et de la création de gateaux pour fêtes et anniversaires. J’adore le côté création et le fait de devoir faire quelque chose d’original et qui plaira aux gens… parce que ca leur ressemble.

On fait plaisir, on partage, on crée, on découvre… La patisserie je la vois plutôt comme cela avec une rigueur extrème que je ne retrouve pas dans la cuisine. La cuisine c’est de l’instinct : si vous suivez une recette à la lettre vous foirez. La cuisine c’est de l’intelligence pratique, la patisserie c’est un savoir une connaissance et une rigueur exceptionnelle. Et la possibilité de créer une oeuvre d’art.

Dans une vie idéale, et si on avait des fonds ou qu’on était commerciaux, j’aurais ouvert un traiteur restaurant salon de thé. Un endroit où on peut acheter un plat à emporter ou le consommer sur place. Dans un esprit cantine, car avant d’avoir une cinquantaine d’années je ne pense pas que j’aurai l’argent pour faire  » maison d’hotes « . Je crois que c’est l’influence médiévale des histoires où les gens vont dans une auberge et mangent en bas le soir près du bar où débutent toujours une bagarre ou encore là ou entre la garnison pour aller chercher le héros qui s’enfuit de justesse avec l’aide d’une pauvresse.

Sans aller jusque là, je me suis posée deux ou trois fois la question du CAP, notamment quand ma mère a émis l’idée elle de le passer. Les CAP, BEP, BTS m’ont été refisée à la reflexion quand j’étais jeune parce que je me devais d’aller en section scientifique. Vu mon niveau, les conseillères d’orientation m’ont aussi orientée vers là, ainsi que les profs sans me donner l’ouverture nécessaire à se dire  » et si? « . Je ne regrette pas mais je trouve dommage qu’aujourd’hui encore ma clientèle s’obstine à aller en S alors qu’il y a peu de débouché quand les gens qui vont en Pro sont bien plus matures et épanouis dans leur boulot.

Enfin…

Du coup, préparer le CAP à défaut de le passer me permettrait de parfaire mes connaissance et d’acquérir le vocabulaire dont je ne dispose pas encore.

Et puis, les sujets de CAP stimulent l’imagination : j’aime créer quelque chose à l’image de la personne qui le mangera.

Et je pense être décue par les boulangeries de quartiers ( et leurs dessous commerciaux que me racontent les patients ) ou encore les soit disant cake designer qui vendent une fortune leur gateau ( beau certes ) mais qui sont constitué d’une sorte de génoise sans gout couverte de nutella. A 150 euros le gateau… on peut faire mieux. J’ai fait mieux pour mon fils alors que j’y connaissais rien. Alors pourquoi pas un professionnel détenant le CAP ?! C’est de l’arnaque.

Enfin…

Pour se faire à défaut d’être prise dans l’école de la bananeraie, le livre tout beau tout girly de Michel et Augustin. J’ignore comment est l’ambiance de travail, mais j’ai adoré le côté rafraichissant de cette PME telle qu’elle se présente sur Youtube. Je ne connaissais d’eux que la mousse au chocolat horriblement chère mais extra… découvrir le visage francais de l’entreprise, le côté  » ne se prend pas la tête mais reste sérieux  » des CVs postés, l’ambiance des cours… C’est plaisant.

Nouvelle promotion en candidature le 15 septembre 2016.

Et puis bon, à force de lire Patisseries et Compagnies, Patisseries Magazine… On veut ce niveau là ! pour faire tout ce qui nous met l’eau à la bouche.

Ayan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s